Ouest France – Oyez, oyez ! La cité en liesse, vive les Médiévales !

Accompagnée de son mari Louis XII, la Duchesse Anne (au centre) s’est vu remettre les clés de la ville devant une large audience. Les festivités ont alors pu commencer.

 

Ce week-end, près de 30 000 personnes se plongent, avec autant de plaisir que de conviction, dans cette ambiance moyenâgeuse à nulle autre pareille que sait si bien créer ce festival.

 

Tout Saint-Renan est en liesse, les cris de la foule enthousiaste annoncent, samedi, l’ouverture du 15e festival médiéval : sous les applaudissements nourris, entouré de sa garde loyale, le couple royal fait une entrée triomphale sur la place du Vieux-Marché.

Le sénéchal remet, avec solennité, les clés de la ville à la duchesse et reine de France, accompagnée de son mari, Louis XII : le port de tête altier, élégante, Anne de Bretagne est venue «faire honneur à sa fidèle cité et se recueillir en l’église Notre-Dame ». S’ensuivent les acclamations de la population, tout entière, en costumes, ou pas, investie dans ces deux jours de fête.

Le coeur de ville s’anime à chaque coin de rue. Voici la troupe de Nessamelda, la seule compagnie de France à présenter des chansons de geste : voila Binidic, Torann, Karbanog et Margault qui interprètent le célèbre poème épique La Chanson de Roland.

À l’espace jeux, place de Bretagne, petits et grands s’essayent aux multiples jeux en bois mis à disposition par l’association Expotem. Shayam, 6 ans excelle au jeu des anneaux. Pourquoi ? « Parce que je porte un costume de roi »

Plus bas, à la Coulée Verte, plusieurs campements retraçant la vie quotidienne médiévale ainsi que celle du couple régalien installé dans l’Ost royal. Sur la place Leclerc, de la musique se fait entendre : c’est le groupe Soñj qui embarque avec lui les visiteurs tapant dans les mains sur des rythmes endiablés aux sonorités orientales.

Dans l’assistance, Quentin est venu de Brest. Costumé en Viking du IXe siècle, le jeune homme se passionne pour la reconstitution historique depuis quatre ans et souhaite « partager l’histoire avec les gens pour ne pas qu’ils l’oublient ».

Les visites se font aussi en famille. Olivia est venue de Plouarzel pour passer la journée en famille. Pour l’occasion, ils sont tous costumés en villageois : « nos enfants n’attendaient que ça depuis quinze jours ».

Quelles que soient les générations, l’engouement pour le festival, resté gratuit, fait vibrer tout Saint-Renan. Tous jouent leur rôle à merveille. Les visiteurs s’en prennent plein les yeux. Et les oreilles

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s