Le Télégramme – Plus de vingt troupes vont assurer le spectacle

La troupe Waraok feront partager leur répertoire de musiques et chants du moyen-âge (photo archives 2017)

Le week-end des 20 et 21 juillet sera médiéval ou ne sera pas. À Saint-Renan, en tout cas. Musiques, chants, danses, folklore : la seizième fête des Médiévales, sur la médecine et ses croyances, promet d’être, une nouvelle fois, spectaculaire.

La fête des Médiévales, prévue les 20 et 21 juillet à Saint-Renan, approche. Les troupes seront encore nombreuses pour assurer le spectacle, pour le plus grand plaisir du public.
« Une vingtaine de troupes, venant de tout l’Hexagone, nous accompagnera pour cette seizième édition, sur le thème de la médecine et de ses croyances. Le public pourra découvrir de nouveaux groupes : Jadys, Saltabraz, la parade des Monts Rieurs et les Prima Nocta, dont la musique va résonner du haut en bas de la cité », explique Yves L’Hénaff, président de l’association des Médiévales, qui organise l’événement tous les deux ans depuis 2011.

Nouveautés

La troupe belge de Prima Nocta est devenue l’un des meilleurs groupes musicaux, combinant des arrangements originaux avec humour, pouvoir et charisme. Ils utilisent des éléments de musique folk celtique, de métal et de rock avec des influences médiévales. Le groupe utilise tambours et cornemuses allemandes, puissantes, nommées « Prima Nocta ».

Saltabraz est un groupe de musique médiévale composé de musiciens professionnels qui proposent un répertoire varié, des célèbres Catigas de Santa Maria aux recueils moins connus, comme le manuscrit de Gresley. Une musique débridée qui va galvaniser les foules et enflammer les rues.

Les musiciennes de Jadys feront découvrir des musiques et chants d’inspiration médiévale venus de toute l’Europe, accompagnées de leurs instruments : luthare, bouzouki, nyckelharpa, vièle à archet, etc.

Le Tinel du Surgien

Arthus le surgien (chirurgien) présentera des instants de chirurgie de l’époque du Moyen-Âge, dans un spectacle interactif, culturel et amusant. Il sera équipé de cautères, de pinces, de sondes, d’érignes, de scalpels, de curettes et autres panoplies reconstituées. Arthus donnera les recettes des onguents et de bien d’autres mixtures afin de combler la curiosité des passants sur la médecine au Moyen-Âge.

Des troupes habituées et fidèles au festival seront présentes : les Compagnons de l’Hermine radieuse, Cantigas, Strobel Laouen, Festicheval, les Gueux de Landerneau, etc. Sans oublier le groupe Waraok, avec ses cinq ménestriers venus de Haute-Bretagne. Ils aiment à partager leurs musiques et chants du Moyen-Âge, du XIIe au XVe siècle, et aussi leurs airs à danser de la Renaissance.

©  Le Télégramme
Voir l’article sur Le Télégramme