Le Télégramme – Le Parcours Médiéval de Saint-Renan dévoilé – le 18 juin 2021

Les bénévoles des l’association « Les médiévales de Saint Renan » étaient à pied d’œuvre, lundi et mardi, dans la bonne humeur, pour installer en centre ville les blasons et autres décorations pour les festivités des médiévales. ©  Le Télégramme

Faute de festival, c’est un parcours que propose, cette année, l’association des Médiévales de Saint-Renan. Rendez-vous les 17 et 18 juillet, avec de nombreuses propositions à découvrir.

L’association des Médiévales de Saint-Renan propose une animation revue par rapport aux éditions précédentes, compte tenu des contraintes passées et actuelles, cet été. « Nous souhaitions simplement alléger la fête existante en retirant les points problématiques liés à la crise sanitaire avec un « Parcours Médiéval », composée d’expositions, de concerts de rue et de démonstrations historiques », explique la présidente Caroline Lescop. « Nous avons dû nous réadapter à la situation et nos équipes ont réalisé un travail formidable afin de présenter plusieurs thèmes », ajoute Solenn Mayet, vice-présidente. Les temps forts de la Fête médiévale sont prévus le week-end des samedi 17 et dimanche 18 juillet.

Le programme des animations

Marché médiéval place Général-Leclerc ; déambulation rue Saint-Yves (musiques et danses du Moyen Âge) des troubadours des groupes Saltabraz et de La Chalémie ; campement et reconstitution de la vie médiévale à la Coulée verte par les Compagnons de L’Hermine Radieuse ; concert à l’église Notre Dame par La Chalémie ; histoire médiévale de Saint-Renan dévoilée au Musée ; exposition d’instruments anciens à la Médiathèque avec le groupe Waraok ; deux films sur un thème médiéval au Cinéma ; exposition su la vie d’Anne de Bretagne à la mairie, à la médiathèque et à la Galerie Saint-Mathieu.

L’exposition retraçant les 20 ans du Festival des Médiévales complète le dispositif à la Galerie Saint-Mathieu (à l’étage du Musée).

À noter, également, une exposition à venir intitulée « Atelier de peintre au Moyen Âge » à la Galerie Notre-Dame (place du Vieux-Marché) par l’artiste Brigitte Gourvennec. En attendant, la ville s’est parée depuis cette semaine des couleurs des médiévales, avec l’installation de blasons et oriflammes, bleus, fanions, etc.

©  Le Télégramme
Voir l’article sur Le Télégramme (réservé aux abonnés)