Le Télégramme – Caroline Lescop, nouvelle présidente

Le nouveau Bureau des Médiévales (de gauche à droite), Estelle Messin (trésorière adjointe), Caroline Lescop (présidente), Solenn Mayet (vice-présidente), Marion Gargadennec (secrétaire), Sarah Kermorgant (trésorière), Suzanne Noll (secrétaire adjointe, absente).

Le nouveau bureau de l’association Les Médiévales a été élu jeudi par le conseil d’administration faisant suite à l’assemblée générale.

Caroline Lescop est la nouvelle présidente en remplacement d’Yves L’Hénaff.
C’est avec beaucoup d’émotion que l’ancien président a annoncé céder son poste et laisser place à la nouvelle équipe qu’il accompagne depuis plusieurs années déjà. Il conserve par ailleurs une place au conseil d’administration afin de poursuivre la transmission qui lui tient à cœur.

Une fête populaire et familiale

Avec Solenn Mayet et Marion Gargadennec, l’ancien président a présenté le rapport moral et le bilan financier en revenant sur la 16e édition du Festival des Médiévales qui s’est déroulé avec succès les 20 et 21 juillet dernier sur le thème de « Médecines et croyances ».
Les bénéfices vont permettre à l’association d’investir cette année dans du matériel de couture et également dans du matériel de restauration qui sera mis à disposition des associations renanaises qui participent chaque année à la réussite de la fête.
« L’ambition de notre association est d’organiser une fête de qualité, populaire et familiale », a rappelé Yves L’Hénaff après avoir remercié tous les partenaires et bénévoles.

Créée en 2000, l’association Les Médiévales avec sa trentaine de membres a pour but de faire voyager le public dans le temps pour revivre, pendant deux jours, l’effervescence d’une grande fête médiévale.
Plusieurs bénévoles se mobilisent pour préparer le festival prévu tous les deux ans autour de plusieurs sections : couture, logistique, artistes, communication, finance, restauration.

Les 20 ans en 2020

« Les couturières sont déjà au travail pour les prochaines échéances. Au printemps 2020, nous allons participer à quelques fêtes médiévales puis nous allons préparer l’anniversaire des 20 ans de l’association » indique la présidente Caroine Lescop qui invité les volontaires à les rejoindre.
Caroline Lescop, Christelle Kerjean, Denise Le Guenne, Jean-Michel Nicolas, Pascal Mourgue ont d’ailleurs rejoint le conseil d’administration.

« Je salue le travail des membres et bénévoles qui s’investissent pour le succès de la Fête médiévale et participent à la notoriété de la ville, sans oublier l’action menée depuis des années par Yves L’Hénaff en tant que président », a tenu à souligner le maire Gilles Mounier, qui a souhaité bon courage à la nouvelle équipe.

©  Le Télégramme
Voir l’article sur Le Télégramme

Publicités

Le Télégramme – Festival des Médiévales les 20 et 21 juillet

La duchesse Anne de Bretagne et le Roi Louis XII présideront le banque royal du dimanche 21 juillet

Le Festival des Médiévales de Saint-Renan, qui se déroulera les 20 et 21 juillet, propose un programme riche et varié pour cette seizième édition. L’occasion pour le public de plonger dans la vie quotidienne du Moyen Âge, celle des seigneurs, des bourgeois ou des gueux.

Au programme, du Festival des Médiévales, qui se déroule tous les deux ans, deux jours de fête intense, de défilés et d’animations qui illumineront la cité où se presseront plusieurs milliers de visiteurs. Une des animations phare de ces festivités est le banquet médiéval, un véritable spectacle à ne pas manquer, qui aura lieu le 21 juillet en présence de la duchesse Anne de Bretagne et de son époux Louis XII, roi de France.

Au Moyen Âge, toutes les fêtes se terminaient autour d’un repas et le banquet obéissait à certaines règles. Avant de pouvoir goûter au merveilleux festin proposé par le maître des lieux, chacun devait prendre sa place autour de la table disposée en U. Cette disposition permet de laisser un espace libre au centre, évitant aux convives de tourner le dos aux autres. La table centrale était réservée au seigneur organisant le festin et à ses invités de marque. Les autres invités se placent alors sur les autres tables, les plus prestigieux au bord de la table centrale. Ainsi, plus on s’éloignait de la table centrale et moins le rang social était élevé. Cent convives costumés qui ont réservé leur place depuis plusieurs semaines assisteront à ce repas princier, servi par le maître queux, le traiteur médiéval Arnaud Gonidec de l’Échoppe du Griffon noir, à Quimper. Il suscite le respect et son grand talent attise la convoitise des princes qui se l’arrachent à prix d’or. Vont s’ajouter à lui, les queux sauciers, les poissonniers, les potagers, et les hasteurs chargés de rôts. Les marmitons, nommés happelopins de cuisine, auront la tâche de tourner la broche installée au-dessus des braises, de couper les légumes, écailler et nettoyer les poissons, plumer et vider les volailles, etc.

Le ballet des serviteurs est mené par le maître d’hôtel. Au buffet, près des seigneurs, veillent des officiers de bouche, prêts à répondre à ses moindres désirs. Des musiciens accompagnent le repas et sonnent les changements de service.

Pratique

Banquet-spectacle, le dimanche 21 juillet, à partir de midi (sous chapiteau), place du Général Leclerc.

©  Le Télégramme
Voir l’article sur Le Télégramme

Le Télégramme – Plus de vingt troupes vont assurer le spectacle

La troupe Waraok feront partager leur répertoire de musiques et chants du moyen-âge (photo archives 2017)

Le week-end des 20 et 21 juillet sera médiéval ou ne sera pas. À Saint-Renan, en tout cas. Musiques, chants, danses, folklore : la seizième fête des Médiévales, sur la médecine et ses croyances, promet d’être, une nouvelle fois, spectaculaire.

La fête des Médiévales, prévue les 20 et 21 juillet à Saint-Renan, approche. Les troupes seront encore nombreuses pour assurer le spectacle, pour le plus grand plaisir du public.
« Une vingtaine de troupes, venant de tout l’Hexagone, nous accompagnera pour cette seizième édition, sur le thème de la médecine et de ses croyances. Le public pourra découvrir de nouveaux groupes : Jadys, Saltabraz, la parade des Monts Rieurs et les Prima Nocta, dont la musique va résonner du haut en bas de la cité », explique Yves L’Hénaff, président de l’association des Médiévales, qui organise l’événement tous les deux ans depuis 2011.

Nouveautés

La troupe belge de Prima Nocta est devenue l’un des meilleurs groupes musicaux, combinant des arrangements originaux avec humour, pouvoir et charisme. Ils utilisent des éléments de musique folk celtique, de métal et de rock avec des influences médiévales. Le groupe utilise tambours et cornemuses allemandes, puissantes, nommées « Prima Nocta ».

Saltabraz est un groupe de musique médiévale composé de musiciens professionnels qui proposent un répertoire varié, des célèbres Catigas de Santa Maria aux recueils moins connus, comme le manuscrit de Gresley. Une musique débridée qui va galvaniser les foules et enflammer les rues.

Les musiciennes de Jadys feront découvrir des musiques et chants d’inspiration médiévale venus de toute l’Europe, accompagnées de leurs instruments : luthare, bouzouki, nyckelharpa, vièle à archet, etc.

Le Tinel du Surgien

Arthus le surgien (chirurgien) présentera des instants de chirurgie de l’époque du Moyen-Âge, dans un spectacle interactif, culturel et amusant. Il sera équipé de cautères, de pinces, de sondes, d’érignes, de scalpels, de curettes et autres panoplies reconstituées. Arthus donnera les recettes des onguents et de bien d’autres mixtures afin de combler la curiosité des passants sur la médecine au Moyen-Âge.

Des troupes habituées et fidèles au festival seront présentes : les Compagnons de l’Hermine radieuse, Cantigas, Strobel Laouen, Festicheval, les Gueux de Landerneau, etc. Sans oublier le groupe Waraok, avec ses cinq ménestriers venus de Haute-Bretagne. Ils aiment à partager leurs musiques et chants du Moyen-Âge, du XIIe au XVe siècle, et aussi leurs airs à danser de la Renaissance.

©  Le Télégramme
Voir l’article sur Le Télégramme

Ouest France – Les Médiévales seront le temps fort de l’été

Composé d’élus, de représentants d’associations et commerçants, le comité de Saint-Renan animations a dévoilé la programmation des animations de l’été. © OUEST-FRANCE

Le comité de Saint-Renan animations a dévoilé les festivités de l’été. Le temps fort sera les Médiévales, programmées les 20 et 21 juillet.

Pendant trois mois, les visiteurs et le public pourront découvrir et assister à plus de cinquante animations et manifestations diverses.
« Le patrimoine de la ville est riche. Le 28 juin, avec l’inauguration du musée, une autre occasion de le découvrir sera proposée aux visiteurs. Il y a une grande diversité d’animations et de manifestations qui devraient satisfaire tout le monde et qui, pour la plupart, sont gratuites », indique Gilles Mounier, le maire.

À découvrir ou redécouvrir

Saint-Renan et ses cinq lacs, avec en ville le lac de Ty Colo et les différentes activités de loisirs ; le marché, animé tous les samedis matin, avec chants de marins et danses bretonnes, seront à découvrir ou redécouvrir.
Il y a aussi le musée du Ponant, rénové, qui retrace à travers des expositions l’histoire locale et celle de la ville. L’inauguration aura lieu le 28 juin.

On note aussi le Jardin exotique : un parc botanique sur deux hectares dans une petite vallée boisée où l’eau est omniprésente.
Une nouveauté cette année : des visites guidées de la ville, les jeudis matin, au départ de la place du Vieux-Marché, à 9 h 45 et un circuit découverte de la ville et des moments forts de son histoire.

En plein centre-ville, un nouvel espace d’expositions, la Prairie bleue, sera installé avec deux expositions permanentes sur L’Histoire de la compagnie minière et sur Les Cinq Lacs de Saint-Renan.

Plusieurs autres expositions seront à découvrir, en déambulant dans la ville. Au jardin de la Coulée verte, Les Oiseaux, de Mich Mao, les photographies, Visions d’antarctique, de Morgan Chartier et, en centre centre-ville, les Portraits Médiévaux du même photographe ; à la galerie Saint-Mathieu, La Cordelière, avec Expotem et L’Hôpital Saint-Yves, par l’Hermine radieuse ; dans la courette de l’ancienne mairie, La Place du Marché, avec des agrandissements de cartes postales anciennes.

Les Médiévales

Pour la 16ème édition, l’association propose, les 20 et 21 juillet, une fête sur le thème Médecines et ses croyances. Musiciens, troubadours, trouvères, marché médiéval, tournois chevaleresques, ripailles animeront les rues de la ville pendant ces deux jours de fête.

Le samedi soir, il y aura un concert et un spectacle suivi d’un feu d’artifice au bord du lac de Ty Colo. Le dimanche, un défilé costumé dans les rues de la ville est au menu.

Programmation : Saint-Renan animations au 02 98 84 20 et sur http://www.sain-renan.fr

© Ouest-France
Voir l’article sur Ouest-France.

Le Télégramme – Les couturières, les femmes de l’ombre

Le groupe des couturières des Médiévales avec Jacqueline Gac (3ème à droite) et Marie-Claire Madec (2ème à droite) préparent les costumes pour le Festival des 20 et 21 juillet

En complément de notre article du début d’année dédié à nos « Merveilleuses couturières », Le Télégramme leur consacre un article le samedi 29 juin.

L’association Les Médiévales de Saint-Renan se prépare activement pour la seizième édition de la fête prévue les 20 et 21 juillet. Parmi les nombreux bénévoles, les couturières s’activent depuis plusieurs mois pour confectionner les oriflammes décorant la ville ainsi que les différents costumes et accessoires qui seront utilisés pendant la fête.
Et il y a de quoi faire : pour le grand défilé du dimanche après-midi, 900 personnes et 150 artistes vont déambuler en costume dans le centre-ville pour assurer le spectacle.

« Le travail des couturières est primordial pour le bon déroulement du festival. Sans elles, la fête ne pourrait avoir lieu et il faut les féliciter pour ce travail de précision », appuie Yves L’Hénaff, président de l’association.

« Nous sommes toutes des passionnées »

Le groupe est composé de douze couturières et deux expertes chargées du suivi du stock. Elles se donnent rendez-vous tous les jeudis après-midi, au bâtiment des Pierres Noires, pour découper, enfiler, réparer ou se lancer dans la création de costumes pour permettre à l’ensemble des acteurs de la fête d’être parés comme au temps d’Anne de Bretagne et de son époux Louis XII.
Pour que les costumes soient prêts à temps, elles travaillent aussi à leur domicile, dans la tranquillité. Elles se retrouvent ensuite pour échanger les bonnes idées autour d’Anne-Marie et Marie-Claire qui transmettent leur savoir-faire au groupe. « Il faut respecter l’époque du Moyen Âge.
Les hommes et les femmes avaient nécessairement les bras, les jambes et la tête couverts avec des tissus appropriés, unis et noirés sans fleur ni rayure. Les nobles avaient des habits plus sophistiqués avec des étoffes de soie et des brodures », indique Marie-Claire Madec, présente depuis le début de l’aventure des Médiévales.

« Nous avons en stock plus de 900 costumes, adultes et enfants, garçons et filles. Nous récupérons par les associations ou privés toute sorte de tissus, draps, rideaux, etc. Nous sommes toutes des passionnées et nous attendons avec impatience le déroulement de la Fête », s’enthousiasme Jacqueline Gac experte du bon suivi du trésor caché de l’association.

Pratique

Location de costumes, jusqu’au 13 juillet, tarif de 10 € (gratuit en deçà de 16 ans), caution de 50 € à 100 €. Retrait des costumes aux Pierres Noires, les mercredis de 14 h à 18 h et le samedi de 10 h à 12 h.
Contact : email: lesmedievalesdesaintrenan@gmail.com – tél: 06 47 04 32 62.

Le Télégramme
Voir l’article sur Le Télégramme

Ouest France – Les Médiévales en peinture à la galerie Notre-Dame

Brigitte Gourvennec avec, en arrière plan, une de ses œuvres.

Jusqu’au 15 septembre, sur le thème des Médiévales, Brigitte Gourvennec, artiste-peintre renanaise, expose ses peintures à la galerie Notre-Dame.

Le rendez-vous

L’exposition, colorée et vivante, fait revivre les personnages costumés qui participent tous les deux ans au festival des Médiévales dans la ville.

Pour ses peintures et sculptures, l’artiste utilise différents supports et matières tels que le papier mâché, la terre, la peinture acrylique ou à l’huile et la gouache.
« Ces peintures et sculptures sont le fruit de huit années de travail, dont certaines représentent la dernière fête de 2017. Ce ne sont pas des reproductions de moments précis mais des mises en scènes. Dans ce retour au Moyen Âge, nous sommes bien dans la fiction, le jeu et l’amusement », confie Brigitte Gourvennec.

Des œuvres très colorées

Elle a notamment composé un grand format intitulé « Cour d’amour », avec en arrière-plan le décor architectural de la place du Vieux-Marché.
« C’est un dialogue de regard, une gestuelle des mains, un sentiment d’amour courtois », explique l’artiste.
Brigitte Gourvennec a commencé à dessiner très jeune. Elle a découvert la peinture à l’huile vers 14 ans en copiant des peintres connus.

« C’est un plaisir de découvrir ces œuvres de grande qualité, très colorées. Votre investissement de longue date sur la fête des Médiévales fait honneur à la ville et à l’histoire de la cité », a indiqué le maire, Gilles Mounier, lors du vernissage de l’exposition.

Jusqu’au 15 septembre, l’exposition est visible à la galerie Notre-Dame, rue de l’Église, du mardi au vendredi, de 9 h 30 à 12 h 30 et de 15 h à 18 h ; le samedi, de 10 h 30 à 13 h.
L’artiste est présente tous les samedis matin. Contact : tél. 02 98 38 38 38.

Voir l’article sur Ouest-France.

Le Télégramme – Brigitte Gourvennec expose « Les Médiévales »

L’artiste peintre Brigitte Gourvennec devant une de ses dernières oeuvres la « Cour d’amour » expose jusqu’au 15 septembre à la galerie Notre Dame sur le thème des Médiévales

Jusqu’au 15 septembre, la Galerie Notre-Dame présente les peintures de l’artiste peintre renanaise Brigitte Gourvennec, des œuvres en lien avec le festival des Médiévales qui se tiendra les 20 et 21 juillet.
Dans cette exposition, colorée et vivante, les visiteurs pourront décrypter le dialogue entre les peintures et les sculptures, et observer le mariage des différentes matières, telles que le papier mâché, la terre, la peinture acrylique ou à l’huile, la gouache.
Ces réalisations font revivre les personnages costumés qui participent tous les deux ans au festival des Médiévales dans les rues de Saint-Renan et qui restent pour l’artiste une source inépuisable de créativité.

« Fiction, jeu et amusement »

« J’ai consacré plus de huit ans de travail à ces peintures et sculptures, dont certaines représentent la dernière fête de 2017. Ce ne sont pas des reproductions de moments précis mais des mises en scènes. Dans ce retour au Moyen-Âge, nous sommes bien dans la fiction, le jeu et l’amusement », explique Brigitte Gourvennec qui a notamment composé en grand format la peinture « Cour d’amour » avec en arrière-plan le décor architectural de la place du Vieux-Marché, où le spectateur semble participer au dialogue qui s’est invité dans cette toile.
« C’est un dialogue de regard, une gestuelle des mains, un sentiment d’amour courtois », précise l’artiste qui a commencé à dessiner très jeune, puis a découvert la peinture à l’huile vers 14 ans en copiant des peintres connus.

« C’est un vrai plaisir de découvrir ces œuvres de grande qualité, tout en couleur. Votre investissement de longue date sur la fête des Médiévales fait honneur à la ville et à l’histoire de la cité », a indiqué le maire, Gilles Mounier, lors du vernissage de l’exposition vendredi dernier, 14 juin.

Pratique

Ouverture de la Galerie Notre-Dame, rue de l’Église
     – du mardi au vendredi de 9 h 30 à 12 h 30 et de 15 h à 18 h ;
     – le samedi de 10 h 30 à 13 h.
L’artiste est présente tous les samedis matin.
Contact : tél. 02 98 38 38 38.

©  Le Télégramme
Voir l’article sur Le Télégramme

Le Télégramme – Médiévales, le programme s’annonce festif

Anne de Bretagne et son époux Louis XII, avec leur cour et la garde royale feront l’honneur de leur présence pour le Festival des Médiévales les 20 et 21 juillet à Saint-Renan (Photo archives 2017, Claude Nédélec)

« Médecine et croyances » sera le thème de la seizième édition des Fêtes médiévales, à Saint-Renan, les 20 et 21 juillet. Le programme des festivités a été dévoilé.

Le Festival, devenu biennal en 2011 et toujours gratuit, a progressivement gagné en renommée et en fréquentation, jusqu’à devenir la plus importante fête médiévale du Finistère, en attirant plus de 30 000 visiteurs venus de Bretagne, de France et même de l’étranger.
« Nous avons l’ambition d’organiser une manifestation de qualité, populaire et familiale. Plus que produire ce que l’on appelle du spectacle vivant, c’est l’histoire que nous voulons rendre vivante et chaleureuse », précise Yves L’Hénaff, président de l’association Les Médiévales qui prépare activement avec son équipe les deux jours de fête.
Vingt associations locales et d’autres bénévoles seront à leur côté pour apporter leur aide et participer au défilé.

Les temps forts

Samedi 20 :
à 10 h 30, ouverture du Festival (place du Vieux Marché), arrivée d’Anne de Bretagne et remise des clés de la ville par le Sénéchal, suivie du défilé des notables ;
à 16 h, Présentation des artistes et des troupes ;
à 20 h 30, concert à l’église, bal médiéval place du Vieux Marché ;
à 22 h, concert au lac de Ty Colo, défilé aux flambeaux avec Anne de Bretagne et sa cour et danseurs ;
à 22 h 45, spectacle de feux sur scène et embrasement du lac de Ty Colo suivi du feu d’artifice.

Dimanche 21 :
à 10 h, messe chantée ;
à 11 h 30, défilé à la sortie de la messe d’Anne de Bretagne ;
à 12 h, banquet royal ;
à 14 h, concert de chant choral (chapelle Saint-Yves) ;
à 15 h 30, grand défilé avec 800 personnes costumées ;
à 19 h, final musical et départ du couple royal.

Des musiciens, danseurs, jongleurs, échassiers, artistes, chevaliers, archers, garde royale, bourgeois, gueux, etc, et campements, expositions, spectacles, concerts, marché artisanal et médiéval viendront égayer ces deux journées.

« Il reste quelques places pour le banquet du dimanche midi (tarif 35 €), avec deux heures de spectacle, mais il faut faire vite », précise Marion Gargadennec, responsable communication.

Pratique

L’association recherche des crêpiers et lance un appel aux dons de plants pour l’exposition prévue sur le jardin médiéval.
Des costumes peuvent être réservées (tarif de 10 €, gratuit moins de 16 ans, caution exigée).
Contact. Email, lesmedievalesdesaintrenan@gmail.com ; tél: 06 58 72 20 31.

©Le Télégramme
Voir l’article sur Le Télégramme

La colombe de Picasso rue de la Paix – Le Télégramme – 3 juin 2019

Brigitte Gourvennec et son œuvre,

Pablo Picasso a dessiné la Colombe de la Paix en 1949.
Pour les 70 ans de cette œuvre, l’artiste Brigitte Gourvennec, demeurant justement rue de la Paix, à Saint-Renan, a dessiné, après autorisation municipale, une fresque sobre sur le pignon de sa maison.
Cette œuvre réalisée à l’aide de pochoirs (carton puis tissu) a été installée par des amis et un artisan de Milizac.
À noter qu’une peinture de Brigitte Gourvennec, un kaléidoscope relatant le patrimoine renanais et ses environs, est visible dans la vitrine du Musée du Ponant, rue Saint-Mathieu.

L’artiste expose à partir du 15 juin sur le thème des Médiévales à la galerie Notre-Dame, rue de l’Église.

©Le Télégramme
Voir l’article sur Le Télégramme

Ouest France – Médecine et croyances, thème des Médiévales

Une trentaine d’adhérents étaient présents pour assister à l’assemblée générale de l’association des Médiévales salle Racine.

Vendredi, à l’espace Racine, se tenait l’assemblée générale de l’association des Médiévales en présence de Gilles Mounier, maire.

Yves L’Hénaff, président des médiévales, a fait le bilan des activités de l’année passée et s’est projeté en 2019 pour la 16e édition des Médiévales. « Notre participation au Forum des associations est importante pour l’association, cette année, nous nous réjouissons de l’arrivée d’une dizaine de nouvelles recrues. »

Mais l’événement qui va mobiliser les bénévoles de l’association, c’est la 16e édition du Festival desMédiévales, les 20 et 21 juillet, sur le thème de la médecine et ses croyances. Yves L’Hénaff a présenté le calendrier des étapes de l’organisation.

Depuis septembre déjà, les membres de l’association sont au travail avec la réouverture des ateliers couture, et la sélection des troupes d’artistes. « Ce mois-ci nous allons lancer les recherches de partenaires, les demandes de subvention et en janvier on lancera le plan de communication », a conclu Yves L’Hénaff.
L’association fait appel à toutes les bonnes volontés pour venir les aider.